Carte blanche à Jacques Cheminade : Quel nucléaire pour l’avenir ?

27 05 2013

Jacques Cheminade, ancien candidat à l’élection présidentielle 2012 pour le parti Solidarité & Progrès, confie ici sa vision du nucléaire et de son futur en réponse à la tribune que j’ai cosigné avec Jacques Foos, Professeur honoraire au Conservatoire National des Arts et Métiers Sciences et Technologies Nucléaires (Visible ICI).

Spécialiste des questions scientifiques, il revient ici sur le nucléaire existant mais aussi et surtout sur les évolutions possibles et les pistes à explorer. Très informé sur ces questions, il mentionne en particulier le Laser Mégajoule (LMJ) au Barp qui s’inscrit dans un ambitieux programme.

Bonne lecture,

YB

Carte blanche à Jacques Cheminade : Quel nucléaire pour l'avenir ? dans Carte blanche à jacques-cheminade-credit-photo-julien-lemaitre

Jacques Cheminade - Crédit photos : Julien Lemaître

 

Une véritable notion de progrès pour une société humaine durable doit être à l’image de l’évolution de notre environnement depuis l’apparition de la vie sur Terre. De même que depuis 500 millions d’années, la vie a mis en œuvre des processus sans arrêt plus denses en énergie pour produire des organismes de plus en plus complexes, notre progrès doit donc se mesurer par notre capacité à produire davantage avec moins de moyens ou, autrement dit, d’utiliser moins de ressources en unité de surface de territoire, de masse de combustible et d’effort physique humain, pour effectuer un même travail.

C’est de ce point de vue qu’on peut dire que le nucléaire est actuellement la forme d’énergie la plus avancée parmi tous les procédés utilisés par l’homme. Il serait, par exemple, illusoire et écologiquement désastreux de vouloir utiliser une ressource moins dense que le nucléaire pour remettre en eau le Lac Tchad et reverdir l’Afrique du nord. Sous la présidence Eisenhower, aux Etats-Unis, l’on envisageait le programme « Atomes pour la paix » afin de parvenir à un développement mutuel d’Israël et des pays arabes au Proche Orient. Depuis, on n’a eu ni les atomes, ni la paix, ni le développement mutuel, mais les djihadistes et la guerre de tous contre tous.

La France avec l’atout de son nucléaire a donc bien un rôle positif à jouer, non seulement pour elle-même mais aussi pour l’avenir de la Terre et de ses habitants. Doit-elle pour autant se reposer sur ses acquis et se limiter à la défense de technologies déjà existantes ?

Certes, cette défense est nécessaire. Le parc nucléaire dont nous disposons actuellement nous a permis d’avoir une production d’énergie abondante, stable et sûre, et constitue ainsi une plate-forme indispensable pour développer les technologies du futur. Supprimer cette plate-forme rendrait ces étapes suivantes impossibles et il faut souligner ici que le choix de la fermeture de Fessenheim ne repose pas sur des considérations scientifiques, mais politiques. En décidant de fermer une centrale qui fonctionne bien, on discrédite notre Agence de sécurité nucléaire et par symbiose l’ensemble de la filière, sans avoir préparé l’avenir. C’est pourquoi il nous paraît nécessaire de refuser la fermeture de ce réacteur.

L’EPR fera lui-même partie de cette plate-forme économique, car ce réacteur de troisième génération n’est pas à proprement parler une technologie du futur, mais plutôt une amélioration de la technologie présente. Le fait qu’un prototype coûte plus cher que prévu et prenne plus de temps que prévu à être construit, ne présente ici rien de plus extraordinaire que ce qui se passe dans tous les domaines de l’industrie.

Cependant, et du fait justement que les technologies présentes n’ont de sens que parce qu’elles servent à préparer l’avenir, la défense des acquis ne doit pas non plus aller à l’encontre de la défense du futur.

Tout d’abord, il existe d’autres procédés de fission nucléaire que ceux que nous avons choisis dans les années 1950. Les réacteurs à thorium et à sels fondus présentent de nombreux avantages en matière de sécurité et de déchets que nous avons longtemps laissés de côté parce qu’ils présentaient des problèmes techniques plus difficiles à résoudre. Cependant, le potentiel du thorium est bien plus important que celui de l’uranium, ne serait-ce qu’en matière de disponibilité de ressource, puisqu’on en trouve même en Bretagne.

Un effort particulier devra donc être rapidement accompli dans ces filières, parallèlement à l’étude des surgénérateurs comme ASTRID. Des réacteurs à fission sous-critiques contrôlés par laser seront également développés pour la production d’énergie et surtout pour l’étude de la transmutation qui nous permettra un véritable recyclage des déchets, grâce aux travaux sur MYRRHA en Belgique. Le projet de système sous-critique commandé par un accélérateur de protons, présenté par Carlo Rubbia, apparaît une voie intéressante à explorer.

Au-delà de la fission nucléaire, la fusion doit être poussée pour un horizon d’ici à une cinquantaine d’années. Ici encore, plusieurs pistes doivent être explorées simultanément : la fusion par confinement magnétique, telle qu’elle sera étudiée à Cadarache avec ITER, et la fusion inertielle avec le LMJ près de Bordeaux. Personnellement, la fusion par laser me parait plus prometteuse, notamment par ses possibilités de miniaturisation afin de propulser les futures fusées pour de longues explorations spatiales.

Reste enfin l’espérance de maîtriser les réactions matière/antimatière, mais ceci est une autre histoire que nos petits enfants devraient connaître.


Actions

Informations



2 réponses à “Carte blanche à Jacques Cheminade : Quel nucléaire pour l’avenir ?”

  1. 28 05 2013
    BERNARD (12:42:13) :

    Il faudrait que Jacques Cheminade puisse se rappeler de temps en temps à la mémoire des Français par le biais de la radio.
    Mais les radios l’inviteraient-elles ?

    Répondre

    • 28 05 2013
      sciencepositive (14:21:46) :

      En effet, c’est pourquoi nous avons fait le choix de lui donner la parole.

      Répondre

Laisser un commentaire




5emeprimaire |
physix |
lesanimauxenvoiededisparition |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | projetfissionu235
| Kkhiron et ses aventures my...
| Dborah.voyance